Travailler en ligne a été possible avec l’introduction d’Internet. Les personnes peuvent travailler en tant qu'assistant virtuel, rédacteur de contenu, gestionnaire de médias sociaux et représentant du service clientèle dans le confort de leur foyer. Si vous envisagez de travailler en ligne, vous voudrez peut-être réfléchir en profondeur et voir si c'est la bonne voie pour vous.
En 1950, le célèbre article d'Alan Turing " Computing Machinery and Intelligence " est publié[7], qui propose ce qu'on appelle aujourd'hui le test de Turing comme critère d'intelligence. Ce critère dépend de la capacité d'un programme informatique d'usurper l'identité d'un être humain dans une conversation écrite en temps réel avec un juge humain, suffisamment bien pour que le juge soit incapable de distinguer de façon fiable, sur la seule base du contenu conversationnel, entre le programme et un vrai humain. La notoriété du test proposé par Turing a suscité un grand intérêt pour le programme ELIZA de Joseph Weizenbaum, publié en 1966, qui semblait être en mesure de tromper les utilisateurs en leur faisant croire qu'ils conversaient avec un vrai humain. Cependant Weizenbaum lui-même n'a pas prétendu que ELIZA était vraiment intelligent, et l'introduction à son article l'a présenté plus comme un exercice de démystification :
Tay, un chatbot AI qui apprend de l'interaction précédente, a causé une controverse majeure en raison de sa cible par les trolls Internet sur Twitter. Le bot a été exploité, et après 16 heures a commencé à envoyer des Tweets extrêmement offensants aux utilisateurs. Ceci suggère que bien que le bot ait appris efficacement de l'expérience, la protection adéquate n'a pas été mise en place pour empêcher l'abus. [56]
Selon le Journal of Medical Internet Research, "Chatbots sont [...] de plus en plus utilisés en particulier pour les applications de santé mentale, la prévention et les applications de changement de comportement (comme le sevrage tabagique ou les interventions d'activité physique).[48] Ils ont été montrés pour servir d'agents thérapeutiques rentables et accessibles pour des indications telles que la dépression et l'inquiétude. [49] Un agent conversationnel appelé Woebot a été montré pour réduire de manière significative la dépression chez les jeunes adultes. [50]

Les chatbots malveillants sont fréquemment utilisés pour remplir les salles de chat avec du spam et des publicités, en imitant le comportement humain et les conversations ou pour inciter les gens à révéler des informations personnelles, telles que les numéros de compte bancaire. Ils sont couramment trouvés sur Yahoo! Messenger, Windows Live Messenger, AOL Instant Messenger et d'autres protocoles de messagerie instantanée. Il ya aussi eu un rapport publié d'un chatbot utilisé dans une fausse annonces personnelles sur le site Web d'un service de rencontres. [55]

Jabberwacky apprend de nouvelles réponses et de nouveaux contextes basés sur les interactions utilisateur en temps réel, plutôt que d'être conduit à partir d'une base de données statique. Certains chatbots plus récents combinent également l'apprentissage en temps réel avec des algorithmes évolutifs qui optimisent leur capacité à communiquer en fonction de chaque conversation tenue. Pourtant, il n'y a actuellement aucune intelligence artificielle conversationnelle à usage général, et certains développeurs de logiciels se concentrent sur l'aspect pratique, la récupération de l'information.
Ne laissez jamais le temps vous prendre par surprise! Le chatbot Poncho donne aux utilisateurs des prévisions météorologiques personnelles en fonction de leur emplacement spécifique et le fait d'une manière qui les gardera souriant à travers l'ensemble des prévisions. Il leur permet même de connaître les prévisions du matin et du soir pour les aider à se préparer pour la journée. Le bot fournit également un bulletin météo pour les coureurs qui souhaitent mieux se préparer pour l'extérieur.
Essayez votre bot préféré, ou des robots, de la liste ci-dessus, et vous vous sentirez émerveillé par la conversation. Ce ne sont que des principes de base. Il y a beaucoup d'autres robots très intelligents, qui ont une approche plus intelligente pour résoudre les requêtes. En fait, la plupart des robots sont utilisés pour enrichir l'expérience client. Mais aucun robot n'est fait sur mesure. Donc, il y a un besoin d'un bon botteur si vous voulez en développer un. Aujourd'hui, toutes sortes de sociétés de développement d'applications mobiles ajoutent le développement de chatbot à leur portefeuille de services. Donc, vous ne trouverez probablement pas de difficulté à trouver les bons développeurs de chatbot.

puja chatterpal


Botsify est une autre plate-forme de chatbot Facebook qui aide à faciliter l'intégration des chatbots dans le système. Son abonnement payant vous aide en cinq étapes faciles. 1) Connectez-vous au site botsify.com, 2) Connectez votre compte Facebook, 3) Configurez un webhook, 4) Écrivez des commandes pour le chatbot que vous créez, et 5) Laissez Botisfy gérer le service à la clientèle pour vous. Si les services payants sont un peu trop, ils offrent un service gratuit qui vous permet de créer autant de bots que votre belle imagination peut rêver.

muncheye chatterpal /h1Quand on travaille pour un employeur, on doit suivre la ligne de conduite établie, se conformer aux décisions de l’entreprise, accepter des règles et des procédures, se soumettre aux exigences de la boîte. Normal. Or, si on est un tant soit peu libre penseur ou réfractaire à l’autorité, le travail autonome offre de grandes joies, dont celle de faire les choses à sa manière. Qu’il s’agisse de développement d’affaires, de démarchage, de choix des mandats et des tâches ou encore d’approche client, on peut s’offrir le luxe d’être parfaitement soi-même et de prendre des décisions qui respectent nos valeurs et nos idées. Un avantage précieux que je savoure chaque jour.

agence chatterpal

×