Comment définissez-vous un bon ou mauvais bot ? En fait, nous voyons beaucoup de bots sur Facebook Messenger, Slack et Telegram, mais nous les utilisons pendant une minute et nous nous ennuyons de leurs réponses non pertinentes. Alors, quels sont les meilleurs robots? Un meilleur bot signifie exactement un bot qui a la capacité de gérer n'importe quel scénario d'une conversation avec facilité. Oui, de tels robots sont là. Ci-dessous j'ai compilé une liste de ces robots, qui sont déjà populaires parmi les amateurs de bot. Avant ça, voyons ce qu'est exactement le chatbot:
Insomno bot est pour les noctambules. Comme son nom l'indique, c'est pour toutes les personnes qui ont du mal à dormir. Ce bot vous parle quand vous n'avez personne autour et vous donne des réponses étonnantes afin que vous ne vous ennuyez pas. Ce n'est pas quelque chose qui vous aidera à compter les étoiles quand vous ne pouvez pas dormir ou vous aider avec des suggestions de lecture, mais ce bot vous parle de quoi que ce soit.
Technologie : Des mesures doivent être prises pour assurer la possibilité de se connecter à l’entreprise où que l’on se trouve dans le monde. Et ce, aussi bien sur un réseau câblé que sur un réseau sans fil. Une connectivité sans interruptions intempestives permettra aux travailleurs virtuels d’utiliser des plateformes de collaboration en ligne telles que Slack, Podio ou Basecamp. D’autres outils permettant de bénéficier de services de réservation d’espaces ou de livraison de colis, par exemple, montrent bien le potentiel d’innovation dont disposent les prestataires de FM pour offrir une meilleure expérience de travail. 

radio de conversation


C'est le premier chatbot d'immigration disponible sur Facebook Messenger, construit par deux entrepreneurs russes. Ce bot aide les personnes qualifiées avec des visas spécifiques comme les visas touristiques B-2 et les visas O-1 pour les personnes ayant des «talents extraordinaires.« Grâce à ce service, les créateurs veulent protéger les immigrants sans papiers qui sont admissibles à la protection dans le cadre du programme d'Action différée pour les arrivées d'enfants (DACA).
Les premiers chatbots historiques classiques sont ELIZA (1966) et PARRY (1972). [10] [11] [12] [13] Les programmes notables les plus récents incluent A.L.I.C.E., Jabberwacky et D.U.D.E (Agence Nationale de la Recherche et CNRS 2006). Alors qu'ELIZA et PARRY ont été utilisés exclusivement pour simuler la conversation dactylographiée, de nombreux chatbots incluent maintenant des fonctionnalités telles que les jeux et les capacités de recherche sur le Web. En 1984, un livre intitulé The Policeman's Beard is Half Constructed a été publié, prétendument écrit par le chatbot Racter (bien que le programme tel que libéré n'aurait pas été capable de le faire). [14]

ventes croisées dans le chatterpal
×