Aujourd'hui, une grande majorité d'organisations bancaires de haute technologie sont à la recherche de l'intégration de solutions automatisées basées sur l'IA telles que les chatbots dans leur service à la clientèle afin de fournir une assistance plus rapide et moins chère à leurs clients de plus en plus technodexterous. En particulier, les chatbots peuvent mener efficacement un dialogue, remplaçant généralement d'autres outils de communication tels que le courrier électronique, le téléphone ou le SMS. Dans le domaine bancaire, leur application principale est liée au service à la clientèle rapide répondant aux demandes courantes, et au support transactionnel.
Support numérique 24h/24 et 7j/7. Un assistant instantané et toujours accessible est assumé par le consommateur de plus en plus numérique de la nouvelle ère.Contrairement aux humains, les chatbots une fois développés et installés n'ont pas de journées de travail, de jours fériés ou de week-ends limités et sont prêts à assister aux requêtes à n'importe quelle heure de la journée. Il est utile au client d'éviter d'attendre que l'agent d'une entreprise soit disponible. Ainsi, le client n'a pas à attendre que le dirigeant de l'entreprise les aide. Cela permet également aux entreprises de garder un œil sur le trafic pendant les heures de non-travail et de tendre la main à eux plus tard. [41]
La nature même du travail se transforme. Pour plusieurs, le travail n’est plus un endroit, mais plutôt une activité pouvant être accomplie depuis pratiquement n’importe quel endroit. De plus en plus d’organisations adoptent l’idée d’offrir à leurs employés la possibilité de faire du télétravail ou de leur donner une certaine flexibilité quant au lieu de travail. Il n’est donc pas étonnant que diverses solutions de bureau virtuel soient offertes pour faciliter les communications à distance et les rendre plus fiables.
D'autres entreprises explorent des façons d'utiliser les chatbots en interne, par exemple pour le soutien à la clientèle, les ressources humaines, ou même dans des projets internet-of-Things (IoT). Overstock.com, pour sa part, aurait lancé un chatbot nommé Mila pour automatiser certains processus simples mais longs lors de la demande d'un congé de maladie.D'autres grandes entreprises telles que Lloyds Banking Group, Royal Bank of Scotland, Renault et Citroon utilisent maintenant des assistants en ligne automatisés au lieu de centres d'appels avec des humains pour fournir un premier point de contact. Un écosystème d'affaires de chatbot de SaaS n'a cessé de croître depuis la conférence de F8 quand Mark Zuckerberg de Facebook a dévoilé que Messenger permettrait des chatbots dans l'application.[32] Dans de grandes compagnies, comme dans les hôpitaux et les organisations d'aviation, les architectes de TI sont concevoir des architectures de référence pour les chatbots intelligents qui sont utilisées pour déverrouiller et partager les connaissances et l'expérience dans l'organisation plus efficacement, et de réduire les erreurs dans les réponses des bureaux de service d'experts de manière significative.[33] Ces Chatbots intelligents font usage de toutes sortes d'intelligence artificielle comme la modération d'image et la compréhension du langage naturel (NLU), la génération de langage naturel (NLG), l'apprentissage automatique et l'apprentissage profond.
Il est vrai que quand on se lance à son compte, on n’a pas toujours le choix quant aux mandats qui nous sont confiés. On prend tout ce qu’on peut prendre, question de faire sa place. Mais au fil du temps, on peut se permettre d’être plus sélectif, d’orienter ses affaires vers des clients avec qui on a des atomes crochus ou vers des mandats qui nous correspondent davantage. On ne veut rien refuser? On peut, si les contrats l’autorisent, sous-traiter les portions de travail qui nous plaisent moins. Du coup, on aide un autre pigiste à faire sa place, on élimine les irritants et on se taille un job de rêve. Qui dit mieux?

Crtitique chatterpal

×