Loin d’être négligeable, le temps passé matin et soir sur la route en pleine heure de pointe est un irritant que le travailleur autonome a évacué de son quotidien, particulièrement s’il travaille de chez lui. C’est le cas de la majorité d’entre eux. Un client à rencontrer? On planifie le rendez-vous un peu plus tard le matin ou un peu plus tôt en après-midi et on gagne ainsi un temps précieux, consacré à gagner sa croûte. Idem pour les rendez-vous chez le dentiste, le coiffeur, le conseiller financier… Le travailleur autonome a souvent l’embarras du choix lorsqu’il s’agit d’obtenir un rendez-vous avec un professionnel.
Il est vrai que quand on se lance à son compte, on n’a pas toujours le choix quant aux mandats qui nous sont confiés. On prend tout ce qu’on peut prendre, question de faire sa place. Mais au fil du temps, on peut se permettre d’être plus sélectif, d’orienter ses affaires vers des clients avec qui on a des atomes crochus ou vers des mandats qui nous correspondent davantage. On ne veut rien refuser? On peut, si les contrats l’autorisent, sous-traiter les portions de travail qui nous plaisent moins. Du coup, on aide un autre pigiste à faire sa place, on élimine les irritants et on se taille un job de rêve. Qui dit mieux?
« On a vu dans les conventions collectives un accroissement des dispositions qui prévoient un allégement ou une réorganisation des tâches des travailleurs âgés, explique Patrice Jalette, professeur titulaire à l’École de relations industrielles de l’Université de Montréal. Donc, on retrouve ça peut-être dans 40 % des conventions collectives. Dans les années 90, c’était peut-être aux alentours de 10 %. »
Le fait d’avoir un assistant personnel élimine automatiquement n’importe quels inquiétude, par exemple le manque de délai ou que certains accords échouent. Un PA est un salarié sur lequel un PDG peut professionelement compter. Vous ne devrez pas gaspiller votre énergie avec des efforts s’étendant dans des départements différents. Vous pouvez vous concentrer sur des tâches vraiment importantes et un PA traitera tout le reste.

La première étape vers une plateforme de travail à distance performante est la compréhension de l’organisation et de ce qu’elle vise à accomplir. Chaque organisation a une définition différente du travail à distance et du travailleur à distance. Dans certains cas, il s’agit de bureaux satellites où les gens interagissent physiquement avec l’établissement principal; dans d’autres, d’employés qui sont constamment sur la route. La définition dépend véritablement de la culture de l’organisation, de la façon dont elle considère le travail à distance et donne la priorité aux travailleurs à distance et aux outils visant à les soutenir.


Grâce à l'application dans le bot Air il n'y a pas besoin de stresser sur se rendre à votre porte à l'heure! Ce bot est en mesure de répondre à vos questions concernant votre statut de vol, l'aéroport dans lequel vous vous trouvez et les restrictions de la TSA limitées sur votre vol. Il peut même vous envoyer des notifications concernant votre vol afin que vous puissiez le suivre au cas où vous planifiez un taxi ou que quelqu'un vienne vous chercher à l'aéroport. Dans l'ensemble, c'est un excellent moyen de rendre n'importe quel vol beaucoup plus pratique et relaxant. 

code de coupon chatterpal ' /h1'


« On a vu dans les conventions collectives un accroissement des dispositions qui prévoient un allégement ou une réorganisation des tâches des travailleurs âgés, explique Patrice Jalette, professeur titulaire à l’École de relations industrielles de l’Université de Montréal. Donc, on retrouve ça peut-être dans 40 % des conventions collectives. Dans les années 90, c’était peut-être aux alentours de 10 %. »
Superficiel? Pas tant que ça. Imaginez l’infini bonheur de pouvoir travailler en « mou », bas de laine aux pieds, bien enveloppé de ce vieux tricot qui a subi les ravages du temps, mais dont on ne peut se séparer parce qu’il est juste trop confortable alors qu’il fait -40 degrés dehors, un jour de janvier… Le salarié doit obéir à un code vestimentaire imposé par son entreprise et par le secteur d’activité dans lequel il travaille. Pas de client à rencontrer? Envie de porter un peu de douceur par une journée froide ou d’accroître son confort par temps chaud? Tout est permis! Personne ne nous regarde. Il suffit d’arborer notre plus beau sourire lorsqu’on parle au téléphone et de nous montrer professionnel, et le client en sera reconnaissant. Par ailleurs, nombre de pigistes vous le diront : s’habiller en « travail », même quand on travaille de chez soi, aide à gagner en attitude et favorise, pour plusieurs, un état d’esprit plus propice à la productivité. J’en suis. À chacun sa façon.

bonus chatterpal

×