Les robots de voyage ou les bots météorologiques qui ont des boutons que vous cliquez et vous donner une question, artificiellement intelligent? Certainement, mais ils ne sont tout simplement pas loin le long de l'axe de conversation. Il peut être une interface conversationnelle merveilleusement conçu qui est lisse et facile à utiliser. Il pourrait s'agit d'un traitement et d'une compréhension du langage naturel où il est capable de comprendre les phrases que vous structurez de la mauvaise façon. Maintenant, il est plus facile que jamais de faire un bot à partir de zéro. Aussi chatbot plates-formes de développement comme WotNot, Chatfuel, Gupshup faire assez simple de construire un chatbot sans fond technique. Par conséquent, ce qui rend la portée pour chatbot facile et transparent à tous ceux qui voudraient avoir un pour leur entreprise. Pour plus de compréhension sur les chatbots intelligents, lisez notre blog.
Connu aussi sous le nom d’assistant personnel intelligent, l’assistant vocal est une application logicielle qui est capable de capter des données orales, de les analyser et les interpréter dans le but de donner une réponse appropriée. Les géants du Web tels que Google, Amazon, Apple, Microsoft… se sont lancés dans l’assistance vocale intelligente. De plus en plus de personnes sont conquises par ces assistants personnels qui leur apportent un plus dans leur vie. Découvrez les avantages de ses assistants vocaux.
par dominique | Nov 12, 2018 | Accèssibilité informatique, agence web, application, assistante virtuelle, Bureau virtuelle, campagne, conseil, consultant, contenu internet, création d'entreprise, création de blog, Création de trafic, création site internet, développement logiciel, Digitale, e-business, formation, logiciel, Numérique, numéro virtuel, Rosemees, site internet, Technologie, visibilité, web
Mitsuku est l'un des meilleurs chatbots sur le marché aujourd'hui. Il est actuellement lauréat du Prix Loebner. Le prix Loebner est décerné à des robots qui font preuve d'une intelligence extrême, mais significative, par les juges. C'est un robot universel. Vous pouvez discuter avec lui pendant des heures, sur n'importe quel sujet. Déployé sur Messenger, le bot répond à toutes vos questions, de la façon la plus humaine. Il est capable de comprendre votre humeur en fonction de la langue que vous utilisez. Il y en a beaucoup de ce genre sur le marché, mais rien ne correspond à son intelligence et à sa pertinence.

Loin d’être négligeable, le temps passé matin et soir sur la route en pleine heure de pointe est un irritant que le travailleur autonome a évacué de son quotidien, particulièrement s’il travaille de chez lui. C’est le cas de la majorité d’entre eux. Un client à rencontrer? On planifie le rendez-vous un peu plus tard le matin ou un peu plus tôt en après-midi et on gagne ainsi un temps précieux, consacré à gagner sa croûte. Idem pour les rendez-vous chez le dentiste, le coiffeur, le conseiller financier… Le travailleur autonome a souvent l’embarras du choix lorsqu’il s’agit d’obtenir un rendez-vous avec un professionnel.

soutien chatterpal


Enfin, et non des moindres, FlowXO, qui crée des bots pour Messenger, Slack, SMS, Telegraph et le web. Cette plate-forme permet de créer une flexibilité variée dans les bots en vous donnant la possibilité de créer un bot entièrement automatisé, humain, ou un hybride des deux. Murray Newlands, expert de ChatBot, a commenté : « Là où il y a 10 ans chaque entreprise avait besoin d'un site Web et il y a cinq ans, chaque entreprise avait besoin d'une application, maintenant chaque entreprise doit adopter la messagerie avec l'IA et les chatbots. »Bien sûr, cela soulève des problèmes, dont l’un des plus criants est de déterminer si les gens veulent vraiment parler aux machines. D’un point de vue commercial, cela a du sens: il est extrêmement économique de mener 1 000 conversations simultanées avec un client au sujet d’un service à la clientèle avec une machine plutôt qu’avec un énorme centre d’appel qui serait nécessaire pour faire le même travail.

Superficiel? Pas tant que ça. Imaginez l’infini bonheur de pouvoir travailler en « mou », bas de laine aux pieds, bien enveloppé de ce vieux tricot qui a subi les ravages du temps, mais dont on ne peut se séparer parce qu’il est juste trop confortable alors qu’il fait -40 degrés dehors, un jour de janvier… Le salarié doit obéir à un code vestimentaire imposé par son entreprise et par le secteur d’activité dans lequel il travaille. Pas de client à rencontrer? Envie de porter un peu de douceur par une journée froide ou d’accroître son confort par temps chaud? Tout est permis! Personne ne nous regarde. Il suffit d’arborer notre plus beau sourire lorsqu’on parle au téléphone et de nous montrer professionnel, et le client en sera reconnaissant. Par ailleurs, nombre de pigistes vous le diront : s’habiller en « travail », même quand on travaille de chez soi, aide à gagner en attitude et favorise, pour plusieurs, un état d’esprit plus propice à la productivité. J’en suis. À chacun sa façon.

bonus chatterpal

×