Les assistants personnels gèrent un large éventail de tâches pour leur patron, de la plus banale à la très spécialisée. Un bon assistant personnel doit posséder cinq caractéristiques essentielles pour aider leur patron à devenir plus organisé et productif tout en réduisant leur niveau de stress. En connaissant ces caractéristiques clés, vous serez en mesure de vous améliorer et de devenir encore plus indispensable que vous ne l’êtes déjà.
La méthode de fonctionnement clé d'ELIZA (copiée par les concepteurs de chatbot depuis) implique la reconnaissance de mots ou de phrases d'indice dans l'entrée, et la sortie des réponses pré-préparées ou préprogrammées correspondantes qui peuvent faire avancer la conversation dans un apparemment de manière significative (par exemple en répondant à toute entrée qui contient le mot «MOTHER» avec «TELL ME MORE ABOUT YOUR FAMILY»). [9] Ainsi, une illusion de compréhension est générée, même si le traitement en cause a été simplement superficiel. ELIZA a montré qu'une telle illusion est étonnamment facile à générer, parce que les juges humains sont si prêts à donner le bénéfice du doute lorsque les réponses conversationnelles sont capables d'être interprétées comme «intelligentes».
L'année dernière, Tommy Hilfiger, une grande marque de mode expérimenté avec chatbots pour donner une expérience personnalisée à leurs clients et d'apporter du trafic sur leur site Web. C'est TMY. GRL pose une série de questions poignée, vous aidant à obtenir votre nouveau look en fonction de vos goûts et l'occasion. Cibler les millénaires et la génération Z, le bot s'engage dans un ton amical et il vous fait croire qu'il ya quelqu'un de «réel» essayer de vous aider à faire vos choix de mode.
Il est vrai que quand on se lance à son compte, on n’a pas toujours le choix quant aux mandats qui nous sont confiés. On prend tout ce qu’on peut prendre, question de faire sa place. Mais au fil du temps, on peut se permettre d’être plus sélectif, d’orienter ses affaires vers des clients avec qui on a des atomes crochus ou vers des mandats qui nous correspondent davantage. On ne veut rien refuser? On peut, si les contrats l’autorisent, sous-traiter les portions de travail qui nous plaisent moins. Du coup, on aide un autre pigiste à faire sa place, on élimine les irritants et on se taille un job de rêve. Qui dit mieux?

Crtitique chatterpal

×