"Les bots sont les nouvelles applications" et selon un rapport, le marché Chatbot est en croissance à un TCAC de 37,11% et devrait atteindre 6 milliards de dollars US d'ici la fin de 2023. Comme les interactions numériques sont à l'échelle élevée, il est important pour les spécialistes du marketing numérique de rester à un niveau avec les dernières tendances du marché. Les développeurs de chatbots modernes le rendent plus humain-comme rendant l'interaction plus facile. Selon un VentureBeat, 86 pour cent des millennials conviennent que les marques devraient faire usage de chatbots pour promouvoir des offres, des produits et des services. 
Vous aurez votre famille à interagir avec mais ce n'est pas la seule interaction humaine dont vous avez besoin. Vous manquerez à vos employés de parler du travail et de la tâche difficile que vous avez. Vous ne serez pas en mesure de tisser des liens avec un collègue et de parler d'expériences partagées. Votre famille peut ne pas comprendre votre travail autant que les employés au travail.
Depuis 2016, lorsque Facebook permet aux entreprises de fournir un soutien automatique à la clientèle, des conseils en commerce électronique, du contenu et des expériences interactives par le biais de chatbots, une grande variété de chatbots pour la plate-forme Facebook Messenger ont été développées. En 2016, tochka Bank, basée en Russie, a lancé le premier bot Facebook au monde pour une gamme de services financiers, notamment en incluant la possibilité d'effectuer des paiements. En juillet 2016, Barclays Africa a également lancé un chatbot Facebook, ce qui en fait la première banque à le faire en Afrique. [37]

site Web de l'agence chatterpal .
Il est vrai que quand on se lance à son compte, on n’a pas toujours le choix quant aux mandats qui nous sont confiés. On prend tout ce qu’on peut prendre, question de faire sa place. Mais au fil du temps, on peut se permettre d’être plus sélectif, d’orienter ses affaires vers des clients avec qui on a des atomes crochus ou vers des mandats qui nous correspondent davantage. On ne veut rien refuser? On peut, si les contrats l’autorisent, sous-traiter les portions de travail qui nous plaisent moins. Du coup, on aide un autre pigiste à faire sa place, on élimine les irritants et on se taille un job de rêve. Qui dit mieux?

Crtitique chatterpal

×