Smooch agit comme un connecteur de chatbot qui relie vos applications professionnelles, (par exemple: Slack et ZenDesk) avec vos applications de messagerie quotidienne (par exemple: Facebook Messenger, WeChat, etc.) Il relie ces deux ensemble en envoyant toutes vos notifications de chat Messenger directement à vos applications d'entreprise, ce qui simplifie vos conversations en une seule application. En fin de compte, cela peut se traduire par des flux de travail et des communications automatisés plus fluides entre les équipes. Ces mêmes connecteurs vous permettent également de créer des chatbots qui répondront à vos chats clients.... boum!

Si vous êtes à la recherche d'une autre plate-forme payante, Beep Boop peut être votre prochain arrêt. Il s'agit d'une plate-forme d'hébergement qui est conçu pour les développeurs qui cherchent à faire des applications pour Facebook Messenger et Slack spécifiquement. Tout d'abord, configurez votre code à l'aide de Github, le service de contrôle de version et d'hébergement Internet, puis entrez-le dans la plate-forme Beep Boop pour le lier à votre application Facebook Messenger ou Slack. Les bots seront alors en mesure d'interagir avec vos clients avec le chat en temps réel et la messagerie.


En 1950, le célèbre article d'Alan Turing " Computing Machinery and Intelligence " est publié[7], qui propose ce qu'on appelle aujourd'hui le test de Turing comme critère d'intelligence. Ce critère dépend de la capacité d'un programme informatique d'usurper l'identité d'un être humain dans une conversation écrite en temps réel avec un juge humain, suffisamment bien pour que le juge soit incapable de distinguer de façon fiable, sur la seule base du contenu conversationnel, entre le programme et un vrai humain. La notoriété du test proposé par Turing a suscité un grand intérêt pour le programme ELIZA de Joseph Weizenbaum, publié en 1966, qui semblait être en mesure de tromper les utilisateurs en leur faisant croire qu'ils conversaient avec un vrai humain. Cependant Weizenbaum lui-même n'a pas prétendu que ELIZA était vraiment intelligent, et l'introduction à son article l'a présenté plus comme un exercice de démystification :
Le processus de construction, de test et de déploiement de chatbots peut se faire sur des plateformes de développement de chatbot basées sur le cloud[51] offertes par la plate-forme cloud en tant que fournisseurs de services (PaaS) tels que Oracle Cloud Platform Yekaliva[47][28] et IBM Watson. [52] [53] [54] Ces plates-formes de nuage fournissent le traitement de langage naturel, l'intelligence artificielle et le Backend mobile en tant que service pour le développement de chatbot.
Botsify est une autre plate-forme de chatbot Facebook qui aide à faciliter l'intégration des chatbots dans le système. Son abonnement payant vous aide en cinq étapes faciles. 1) Connectez-vous au site botsify.com, 2) Connectez votre compte Facebook, 3) Configurez un webhook, 4) Écrivez des commandes pour le chatbot que vous créez, et 5) Laissez Botisfy gérer le service à la clientèle pour vous. Si les services payants sont un peu trop, ils offrent un service gratuit qui vous permet de créer autant de bots que votre belle imagination peut rêver. 

muncheye chatterpal /h1Quand on travaille pour un employeur, on doit suivre la ligne de conduite établie, se conformer aux décisions de l’entreprise, accepter des règles et des procédures, se soumettre aux exigences de la boîte. Normal. Or, si on est un tant soit peu libre penseur ou réfractaire à l’autorité, le travail autonome offre de grandes joies, dont celle de faire les choses à sa manière. Qu’il s’agisse de développement d’affaires, de démarchage, de choix des mandats et des tâches ou encore d’approche client, on peut s’offrir le luxe d’être parfaitement soi-même et de prendre des décisions qui respectent nos valeurs et nos idées. Un avantage précieux que je savoure chaque jour.

agence chatterpal

×