Loin d’être négligeable, le temps passé matin et soir sur la route en pleine heure de pointe est un irritant que le travailleur autonome a évacué de son quotidien, particulièrement s’il travaille de chez lui. C’est le cas de la majorité d’entre eux. Un client à rencontrer? On planifie le rendez-vous un peu plus tard le matin ou un peu plus tôt en après-midi et on gagne ainsi un temps précieux, consacré à gagner sa croûte. Idem pour les rendez-vous chez le dentiste, le coiffeur, le conseiller financier… Le travailleur autonome a souvent l’embarras du choix lorsqu’il s’agit d’obtenir un rendez-vous avec un professionnel.

soutien chatterpal


Vacances, congés divers, rendez-vous médicaux… Vous pouvez déterminer vous-même les périodes auxquelles vous devrez vous absenter sans devoir rendre de compte à qui que ce soit. La contrepartie? Plusieurs travailleurs autonomes se sentent coupables ou ont de la difficulté à décrocher pendant les vacances, par peur de laisser passer un mandat intéressant.
Un assistant vocal n’est pas qu’un simple assistant personnel virtuel. Pour certaines personnes, les relations qui les lient à leur assistant vocal vont bien au-delà. A force de lui demander des services, certaines personnes ont fini par développer une relation particulière avec leur assistant vocal. D’autres même affirment être tombé amoureux de leur assistant vocal.
"Les bots sont les nouvelles applications" et selon un rapport, le marché Chatbot est en croissance à un TCAC de 37,11% et devrait atteindre 6 milliards de dollars US d'ici la fin de 2023. Comme les interactions numériques sont à l'échelle élevée, il est important pour les spécialistes du marketing numérique de rester à un niveau avec les dernières tendances du marché. Les développeurs de chatbots modernes le rendent plus humain-comme rendant l'interaction plus facile. Selon un VentureBeat, 86 pour cent des millennials conviennent que les marques devraient faire usage de chatbots pour promouvoir des offres, des produits et des services. 
Enfin, et non des moindres, FlowXO, qui crée des bots pour Messenger, Slack, SMS, Telegraph et le web. Cette plate-forme permet de créer une flexibilité variée dans les bots en vous donnant la possibilité de créer un bot entièrement automatisé, humain, ou un hybride des deux. Murray Newlands, expert de ChatBot, a commenté : « Là où il y a 10 ans chaque entreprise avait besoin d'un site Web et il y a cinq ans, chaque entreprise avait besoin d'une application, maintenant chaque entreprise doit adopter la messagerie avec l'IA et les chatbots. »Bien sûr, cela soulève des problèmes, dont l’un des plus criants est de déterminer si les gens veulent vraiment parler aux machines. D’un point de vue commercial, cela a du sens: il est extrêmement économique de mener 1 000 conversations simultanées avec un client au sujet d’un service à la clientèle avec une machine plutôt qu’avec un énorme centre d’appel qui serait nécessaire pour faire le même travail.
Les Chatbots sont des robots conversationnels, qui vivent à l'intérieur de plateformes comme Facebook Messenger, Telegram, Slack, un site Web ou une application mobile. Ils interagissent avec les clients pour leur recommander des produits et des services et répondre à leurs questions, sans être aidés par des personnes. Les robots deviennent des experts avec des conversations.

Des inconvénients au travail à distance existent toutefois. Gérer la culture et la faire évoluer, comme impliquer tout un chacun et lui faire sentir qu’il fait partie du groupe, peut se révéler difficile. Il en va de même lorsqu’il faut s’assurer que les travailleurs à distance ont les mêmes outils que les autres travailleurs et qu’ils se sentent aussi connectés qu’eux à l’organisation. Le travail à distance n’est pas fait pour tout le monde. En effet, certaines personnes ne fonctionnent pas bien dans un tel cadre, et se sentent isolés et déconnectés malgré les efforts considérables que l’organisation déploie pour les intégrer. Ces obstacles peuvent toutefois être surmontés grâce à une stratégie hybride réfléchie, qui fait en sorte qu’il y ait une option pour chacun.
Une autre marque haut qui a un chat public, un pack d'autocollants, ainsi qu'un bot, est HuffPost Entertainment. Le bot fournit aux utilisateurs des idées sur ce qu'il faut regarder sur Netflix dans leur temps libre. Etes-vous pour un film ou une série télévisée? Ce bot de divertissement vous donnera quelques bonnes options et de décomposer ceux par votre genre préféré. Vous pouvez également choisir une page de film ou d'exposition spécifique si vous avez déjà votre esprit fixé sur quelque chose de spécifique.
D'autres entreprises explorent des façons d'utiliser les chatbots en interne, par exemple pour le soutien à la clientèle, les ressources humaines, ou même dans des projets internet-of-Things (IoT). Overstock.com, pour sa part, aurait lancé un chatbot nommé Mila pour automatiser certains processus simples mais longs lors de la demande d'un congé de maladie.D'autres grandes entreprises telles que Lloyds Banking Group, Royal Bank of Scotland, Renault et Citroon utilisent maintenant des assistants en ligne automatisés au lieu de centres d'appels avec des humains pour fournir un premier point de contact. Un écosystème d'affaires de chatbot de SaaS n'a cessé de croître depuis la conférence de F8 quand Mark Zuckerberg de Facebook a dévoilé que Messenger permettrait des chatbots dans l'application.[32] Dans de grandes compagnies, comme dans les hôpitaux et les organisations d'aviation, les architectes de TI sont concevoir des architectures de référence pour les chatbots intelligents qui sont utilisées pour déverrouiller et partager les connaissances et l'expérience dans l'organisation plus efficacement, et de réduire les erreurs dans les réponses des bureaux de service d'experts de manière significative.[33] Ces Chatbots intelligents font usage de toutes sortes d'intelligence artificielle comme la modération d'image et la compréhension du langage naturel (NLU), la génération de langage naturel (NLG), l'apprentissage automatique et l'apprentissage profond.
Il est vrai que quand on se lance à son compte, on n’a pas toujours le choix quant aux mandats qui nous sont confiés. On prend tout ce qu’on peut prendre, question de faire sa place. Mais au fil du temps, on peut se permettre d’être plus sélectif, d’orienter ses affaires vers des clients avec qui on a des atomes crochus ou vers des mandats qui nous correspondent davantage. On ne veut rien refuser? On peut, si les contrats l’autorisent, sous-traiter les portions de travail qui nous plaisent moins. Du coup, on aide un autre pigiste à faire sa place, on élimine les irritants et on se taille un job de rêve. Qui dit mieux?

Crtitique chatterpal

×