Selon le Journal of Medical Internet Research, "Chatbots sont [...] de plus en plus utilisés en particulier pour les applications de santé mentale, la prévention et les applications de changement de comportement (comme le sevrage tabagique ou les interventions d'activité physique).[48] Ils ont été montrés pour servir d'agents thérapeutiques rentables et accessibles pour des indications telles que la dépression et l'inquiétude. [49] Un agent conversationnel appelé Woebot a été montré pour réduire de manière significative la dépression chez les jeunes adultes. [50]
Se lancer à son compte, c’est aussi entrer dans un univers de possibilités, de défis, de nouveautés. Qu’il s’agisse de décrocher un contrat avec un client que l’on courtise depuis longtemps, d’accomplir un mandat dans un nouveau secteur d’activité ou encore d’apprendre les rudiments de la gestion d’une entreprise, les apprentissages sont nombreux! La routine? Très peu. Au quotidien, on peut passer du calme plat à l’horaire le plus intense. Encore plus vrai si la liste de nos clients est diversifiée et s’ils œuvrent dans des secteurs d’activité différents. Il suffit de regarder travailler un rédacteur ou un réviseur : en une seule journée, ils peuvent mener à bien la révision d’un texte sur une nouvelle technologie de traitement du cancer, rédiger une chronique sur le meilleur choix de barbecue ou sur la façon d’aménager sa cuisine, et se lancer dans une recherche en vue de la rédaction d’un dépliant d’information sur la planification de la retraite. Pour qui est un brin touche-à-tout, la vie de pigiste est truffée de belles surprises et garde loin de la routine.
En 1950, le célèbre article d'Alan Turing " Computing Machinery and Intelligence " est publié[7], qui propose ce qu'on appelle aujourd'hui le test de Turing comme critère d'intelligence. Ce critère dépend de la capacité d'un programme informatique d'usurper l'identité d'un être humain dans une conversation écrite en temps réel avec un juge humain, suffisamment bien pour que le juge soit incapable de distinguer de façon fiable, sur la seule base du contenu conversationnel, entre le programme et un vrai humain. La notoriété du test proposé par Turing a suscité un grand intérêt pour le programme ELIZA de Joseph Weizenbaum, publié en 1966, qui semblait être en mesure de tromper les utilisateurs en leur faisant croire qu'ils conversaient avec un vrai humain. Cependant Weizenbaum lui-même n'a pas prétendu que ELIZA était vraiment intelligent, et l'introduction à son article l'a présenté plus comme un exercice de démystification :
Dans un monde de plus en plus contraignant et difficile, il n’est pas facile d’exercer toutes les tâches du quotidien. Plutôt que s’embarrasser de toutes ces tâches, vous pouvez tout simplement avoir recours à un assistant vocal qui se chargera de réaliser certaines missions pour vous. L’assistant vocal va ainsi agir comme un majordome digital pour vous épauler dans certaines tâches. Cette reconnaissance vocale va énormément vous rendre la vie simple.  Surtout que dans l’avenir, des assistants vocaux devraient être capables d’anticiper certains de vos besoins. Par ailleurs, elle va vous apporter plus d’émotions.

lancement chatterpal


Les données présentées par Avantage Entreprise sont des données estimées fournies à titre indicatif. Elles n'engagent ni Avantage Entreprise ni les entreprises concernées. Les marques et les logos présentés sur le site Avantage-Entreprise.Com appartiennent à leur propriétaires respectifs. Utilisez l'adresse email de contact pour toute réclamation ou demande de modification des données affichées.
Les premiers chatbots historiques classiques sont ELIZA (1966) et PARRY (1972). [10] [11] [12] [13] Les programmes notables les plus récents incluent A.L.I.C.E., Jabberwacky et D.U.D.E (Agence Nationale de la Recherche et CNRS 2006). Alors qu'ELIZA et PARRY ont été utilisés exclusivement pour simuler la conversation dactylographiée, de nombreux chatbots incluent maintenant des fonctionnalités telles que les jeux et les capacités de recherche sur le Web. En 1984, un livre intitulé The Policeman's Beard is Half Constructed a été publié, prétendument écrit par le chatbot Racter (bien que le programme tel que libéré n'aurait pas été capable de le faire). [14] 

ventes croisées dans le chatterpal

×