Statsbot pour Slack permet aux entreprises de gérer facilement leurs données et peuvent se connecter à une variété de plates-formes telles que Google Analytics, Stripe, SQL, Mixpanel et bien d'autres. Co-fondateur et PDG Artyom Keydunov chez Statbot a déclaré que le produit a été inspiré par son travail précédent à la tête d'une équipe d'ingénierie à distance, quand il a réalisé que ce serait "une bonne idée d'apporter des données de Google Analytics ou Mixpanel à l'endroit où toute collaboration arrive - à Slack. Il vous envoie des notifications concernant les pics dans vos données et vous informe lorsque vous vacilledez de vos jalons d'affaires.
Il est vrai que quand on se lance à son compte, on n’a pas toujours le choix quant aux mandats qui nous sont confiés. On prend tout ce qu’on peut prendre, question de faire sa place. Mais au fil du temps, on peut se permettre d’être plus sélectif, d’orienter ses affaires vers des clients avec qui on a des atomes crochus ou vers des mandats qui nous correspondent davantage. On ne veut rien refuser? On peut, si les contrats l’autorisent, sous-traiter les portions de travail qui nous plaisent moins. Du coup, on aide un autre pigiste à faire sa place, on élimine les irritants et on se taille un job de rêve. Qui dit mieux?

coupon chatterpal


Les données présentées par Avantage Entreprise sont des données estimées fournies à titre indicatif. Elles n'engagent ni Avantage Entreprise ni les entreprises concernées. Les marques et les logos présentés sur le site Avantage-Entreprise.Com appartiennent à leur propriétaires respectifs. Utilisez l'adresse email de contact pour toute réclamation ou demande de modification des données affichées.
Smooch agit comme un connecteur de chatbot qui relie vos applications professionnelles, (par exemple: Slack et ZenDesk) avec vos applications de messagerie quotidienne (par exemple: Facebook Messenger, WeChat, etc.) Il relie ces deux ensemble en envoyant toutes vos notifications de chat Messenger directement à vos applications d'entreprise, ce qui simplifie vos conversations en une seule application. En fin de compte, cela peut se traduire par des flux de travail et des communications automatisés plus fluides entre les équipes. Ces mêmes connecteurs vous permettent également de créer des chatbots qui répondront à vos chats clients.... boum!
Le terme "ChatterBot" a été inventé à l'origine par Michael Mauldin (créateur du premier Verbot, Julia) en 1994 pour décrire ces programmes de conversation. Aujourd'hui, la plupart des chatbots sont accessibles via des assistants virtuels tels que Google Assistant et Amazon Alexa, via des applications de messagerie telles que Facebook Messenger ou WeChat, ou via des applications et des sites Web d'organisations individuelles.[3] [4] Les chatbots peuvent être classés dans des catégories d'utilisation telles que le commerce conversationnel (e-commerce via le chat), l'analyse, la communication, le soutien à la clientèle, la conception, les outils de développeur, l'éducation, le divertissement, la finance, l'alimentation, les jeux, la santé, les RH, le marketing, les nouvelles, personnel, productivité, shopping, social, sportif, voyage et services publics. [5]

Il est vrai que quand on se lance à son compte, on n’a pas toujours le choix quant aux mandats qui nous sont confiés. On prend tout ce qu’on peut prendre, question de faire sa place. Mais au fil du temps, on peut se permettre d’être plus sélectif, d’orienter ses affaires vers des clients avec qui on a des atomes crochus ou vers des mandats qui nous correspondent davantage. On ne veut rien refuser? On peut, si les contrats l’autorisent, sous-traiter les portions de travail qui nous plaisent moins. Du coup, on aide un autre pigiste à faire sa place, on élimine les irritants et on se taille un job de rêve. Qui dit mieux?

Crtitique chatterpal

×