"De la Russie avec l'amour" (PDF). Récupéré 2007-12-09. Psychologue et Scientific American: Mind contributeur rédacteur Robert Epstein rapports comment il a d'abord été dupé par un bavardage se faisant passer pour une fille attrayante dans une annonce personnelle, il a répondu sur un site de rencontres. Dans l'ad, la jeune fille se dépeint comme étant dans le sud de la Californie, puis bientôt révélé, dans un anglais pauvre, qu'elle était en fait en Russie. Il est devenu méfiant après quelques mois d'échanges de courriels, lui a envoyé un test par courriel de charabia, et elle a encore répondu en termes généraux. Le site de rencontres n'est pas nommé. Scientific American: Mind, octobre-novembre 2007, page 16-17, « From Russia With Love: How I got fooled (and somewhat humiliated) by a computer ». Également disponible en ligne.
Dans un monde de plus en plus contraignant et difficile, il n’est pas facile d’exercer toutes les tâches du quotidien. Plutôt que s’embarrasser de toutes ces tâches, vous pouvez tout simplement avoir recours à un assistant vocal qui se chargera de réaliser certaines missions pour vous. L’assistant vocal va ainsi agir comme un majordome digital pour vous épauler dans certaines tâches. Cette reconnaissance vocale va énormément vous rendre la vie simple.  Surtout que dans l’avenir, des assistants vocaux devraient être capables d’anticiper certains de vos besoins. Par ailleurs, elle va vous apporter plus d’émotions.
Guide des programmes à l'intention des entreprises de l'Ontario – un répertoire en ligne qui informe les entreprises sur les incitatifs fiscaux, les crédits d'impôt et les programmes de soutien gouvernemental disponibles. Il vous renseigne notamment sur les centres d’encadrement des petits entrepreneurs (CEPE) qui offrent une aide personnalisée à partir de 57 bureaux répartis à travers l'Ontario.
Il est vrai que quand on se lance à son compte, on n’a pas toujours le choix quant aux mandats qui nous sont confiés. On prend tout ce qu’on peut prendre, question de faire sa place. Mais au fil du temps, on peut se permettre d’être plus sélectif, d’orienter ses affaires vers des clients avec qui on a des atomes crochus ou vers des mandats qui nous correspondent davantage. On ne veut rien refuser? On peut, si les contrats l’autorisent, sous-traiter les portions de travail qui nous plaisent moins. Du coup, on aide un autre pigiste à faire sa place, on élimine les irritants et on se taille un job de rêve. Qui dit mieux?

coupon chatterpal


C'est le premier chatbot d'immigration disponible sur Facebook Messenger, construit par deux entrepreneurs russes. Ce bot aide les personnes qualifiées avec des visas spécifiques comme les visas touristiques B-2 et les visas O-1 pour les personnes ayant des «talents extraordinaires.« Grâce à ce service, les créateurs veulent protéger les immigrants sans papiers qui sont admissibles à la protection dans le cadre du programme d'Action différée pour les arrivées d'enfants (DACA).
Par ailleurs, quand on est travailleur autonome, on gère la totalité des aspects financiers : assurances, REER, revenus, impôts, etc. Pour ceux qui choisissent de constituer une société, les possibilités sont nombreuses : certains optent pour des dividendes, d’autres, pour un salaire en bonne et due forme. Les prélèvements à la source faits par un employeur sont réalisés autrement. D’où l’importance de bien connaître les règles fiscales ou de se faire conseiller adéquatement. Si l’autonomie comporte une part d’insécurité, elle procure aussi une certaine « poigne » quant à la façon de gérer nos avoirs. Sans compter qu’on apprend par la force des choses et qu’on devient plus « cultivé » sur le plan des finances.
Travailler en ligne a été possible avec l’introduction d’Internet. Les personnes peuvent travailler en tant qu'assistant virtuel, rédacteur de contenu, gestionnaire de médias sociaux et représentant du service clientèle dans le confort de leur foyer. Si vous envisagez de travailler en ligne, vous voudrez peut-être réfléchir en profondeur et voir si c'est la bonne voie pour vous.
La première étape vers une plateforme de travail à distance performante est la compréhension de l’organisation et de ce qu’elle vise à accomplir. Chaque organisation a une définition différente du travail à distance et du travailleur à distance. Dans certains cas, il s’agit de bureaux satellites où les gens interagissent physiquement avec l’établissement principal; dans d’autres, d’employés qui sont constamment sur la route. La définition dépend véritablement de la culture de l’organisation, de la façon dont elle considère le travail à distance et donne la priorité aux travailleurs à distance et aux outils visant à les soutenir.
« On a vu dans les conventions collectives un accroissement des dispositions qui prévoient un allégement ou une réorganisation des tâches des travailleurs âgés, explique Patrice Jalette, professeur titulaire à l’École de relations industrielles de l’Université de Montréal. Donc, on retrouve ça peut-être dans 40 % des conventions collectives. Dans les années 90, c’était peut-être aux alentours de 10 %. »
Un assistant vocal n’est pas qu’un simple assistant personnel virtuel. Pour certaines personnes, les relations qui les lient à leur assistant vocal vont bien au-delà. A force de lui demander des services, certaines personnes ont fini par développer une relation particulière avec leur assistant vocal. D’autres même affirment être tombé amoureux de leur assistant vocal.

Une autre part importante pour réussir en tant qu’assistant personnel est la capacité à retenir les préférences de votre patron et à prendre des décisions qui respectent ces préférences sans que votre patron ‘est à vous dire quoi que ce soit en ce sens. Considérez que votre patron jugera votre travail selon des critères objectifs, mais aussi subjectifs.


Se lancer à son compte, c’est aussi entrer dans un univers de possibilités, de défis, de nouveautés. Qu’il s’agisse de décrocher un contrat avec un client que l’on courtise depuis longtemps, d’accomplir un mandat dans un nouveau secteur d’activité ou encore d’apprendre les rudiments de la gestion d’une entreprise, les apprentissages sont nombreux! La routine? Très peu. Au quotidien, on peut passer du calme plat à l’horaire le plus intense. Encore plus vrai si la liste de nos clients est diversifiée et s’ils œuvrent dans des secteurs d’activité différents. Il suffit de regarder travailler un rédacteur ou un réviseur : en une seule journée, ils peuvent mener à bien la révision d’un texte sur une nouvelle technologie de traitement du cancer, rédiger une chronique sur le meilleur choix de barbecue ou sur la façon d’aménager sa cuisine, et se lancer dans une recherche en vue de la rédaction d’un dépliant d’information sur la planification de la retraite. Pour qui est un brin touche-à-tout, la vie de pigiste est truffée de belles surprises et garde loin de la routine.
"De la Russie avec l'amour" (PDF). Récupéré 2007-12-09. Psychologue et Scientific American: Mind contributeur rédacteur Robert Epstein rapports comment il a d'abord été dupé par un bavardage se faisant passer pour une fille attrayante dans une annonce personnelle, il a répondu sur un site de rencontres. Dans l'ad, la jeune fille se dépeint comme étant dans le sud de la Californie, puis bientôt révélé, dans un anglais pauvre, qu'elle était en fait en Russie. Il est devenu méfiant après quelques mois d'échanges de courriels, lui a envoyé un test par courriel de charabia, et elle a encore répondu en termes généraux. Le site de rencontres n'est pas nommé. Scientific American: Mind, octobre-novembre 2007, page 16-17, « From Russia With Love: How I got fooled (and somewhat humiliated) by a computer ». Également disponible en ligne.
On est allergique aux cubicules? On souhaite travailler dans un environnement qui nous ressemble? Tout est possible! Si on ne reçoit pas de clients, on peut littéralement s’éclater avec la décoration de notre bureau et l’aménager pour s’y sentir bien. Par contre, s’il arrive qu’on en reçoive, le bon goût est de mise : il en va de notre image professionnelle.
Il est vrai que quand on se lance à son compte, on n’a pas toujours le choix quant aux mandats qui nous sont confiés. On prend tout ce qu’on peut prendre, question de faire sa place. Mais au fil du temps, on peut se permettre d’être plus sélectif, d’orienter ses affaires vers des clients avec qui on a des atomes crochus ou vers des mandats qui nous correspondent davantage. On ne veut rien refuser? On peut, si les contrats l’autorisent, sous-traiter les portions de travail qui nous plaisent moins. Du coup, on aide un autre pigiste à faire sa place, on élimine les irritants et on se taille un job de rêve. Qui dit mieux?

Crtitique chatterpal

×