Un chatbot (également connu sous le nom d'espion, bot conversationnel, chatterbot, agent interactif, interface conversationnelle, Ai conversationnelle, talkbot ou entité espion artificielle) est un programme informatique ou une intelligence artificielle qui mène une conversation par l'intermédiaire auditif ou méthodes textuelles. [1] Ces programmes sont souvent conçus pour simuler de façon convaincante comment un être humain se comporterait comme un partenaire de conversation, réussissant ainsi le test de Turing. Les chatbots sont généralement utilisés dans les systèmes de dialogue à diverses fins pratiques, y compris le service à la clientèle ou l'acquisition d'informations. Certains chatbots utilisent des systèmes sophistiqués de traitement du langage naturel, mais de nombreux plus simples scannent les mots clés dans l'entrée, puis tirent une réponse avec les mots clés les plus assortis, ou le modèle de formulation le plus similaire, à partir d'une base de données.
Technologie : Des mesures doivent être prises pour assurer la possibilité de se connecter à l’entreprise où que l’on se trouve dans le monde. Et ce, aussi bien sur un réseau câblé que sur un réseau sans fil. Une connectivité sans interruptions intempestives permettra aux travailleurs virtuels d’utiliser des plateformes de collaboration en ligne telles que Slack, Podio ou Basecamp. D’autres outils permettant de bénéficier de services de réservation d’espaces ou de livraison de colis, par exemple, montrent bien le potentiel d’innovation dont disposent les prestataires de FM pour offrir une meilleure expérience de travail.
Des inconvénients au travail à distance existent toutefois. Gérer la culture et la faire évoluer, comme impliquer tout un chacun et lui faire sentir qu’il fait partie du groupe, peut se révéler difficile. Il en va de même lorsqu’il faut s’assurer que les travailleurs à distance ont les mêmes outils que les autres travailleurs et qu’ils se sentent aussi connectés qu’eux à l’organisation. Le travail à distance n’est pas fait pour tout le monde. En effet, certaines personnes ne fonctionnent pas bien dans un tel cadre, et se sentent isolés et déconnectés malgré les efforts considérables que l’organisation déploie pour les intégrer. Ces obstacles peuvent toutefois être surmontés grâce à une stratégie hybride réfléchie, qui fait en sorte qu’il y ait une option pour chacun.

Les premiers chatbots historiques classiques sont ELIZA (1966) et PARRY (1972). [10] [11] [12] [13] Les programmes notables les plus récents incluent A.L.I.C.E., Jabberwacky et D.U.D.E (Agence Nationale de la Recherche et CNRS 2006). Alors qu'ELIZA et PARRY ont été utilisés exclusivement pour simuler la conversation dactylographiée, de nombreux chatbots incluent maintenant des fonctionnalités telles que les jeux et les capacités de recherche sur le Web. En 1984, un livre intitulé The Policeman's Beard is Half Constructed a été publié, prétendument écrit par le chatbot Racter (bien que le programme tel que libéré n'aurait pas été capable de le faire). [14]

ventes croisées dans le chatterpal

×