Vous pouvez voyager et travailler en même temps. Travailler en ligne ne vous limite pas géographiquement. Cela vous donne la flexibilité de faire vos voyages pendant que vous travaillez. Dans un environnement de travail traditionnel, vous devez vous présenter au bureau tous les jours et cela vous empêche de voyager et de travailler n'importe où dans le monde.
Si vous êtes à la recherche d'une autre plate-forme payante, Beep Boop peut être votre prochain arrêt. Il s'agit d'une plate-forme d'hébergement qui est conçu pour les développeurs qui cherchent à faire des applications pour Facebook Messenger et Slack spécifiquement. Tout d'abord, configurez votre code à l'aide de Github, le service de contrôle de version et d'hébergement Internet, puis entrez-le dans la plate-forme Beep Boop pour le lier à votre application Facebook Messenger ou Slack. Les bots seront alors en mesure d'interagir avec vos clients avec le chat en temps réel et la messagerie.
La dépendance des utilisateurs de smartphone est une triste réalité. Celle-ci est à la base de certains troubles du comportement et maladies. L’assistant vocal vient à point nommé pour apporter une solution à cette dépendance. En effet, avec la reconnaissance vocale, les utilisateurs de smartphone se libèrent facilement de la dépendance au mobile. Ils sont désormais beaucoup plus aptes à des interactions humaines étant donné que l’assistant vocal est là pour répondre à leurs interrogations.
En 1950, le célèbre article d'Alan Turing " Computing Machinery and Intelligence " est publié[7], qui propose ce qu'on appelle aujourd'hui le test de Turing comme critère d'intelligence. Ce critère dépend de la capacité d'un programme informatique d'usurper l'identité d'un être humain dans une conversation écrite en temps réel avec un juge humain, suffisamment bien pour que le juge soit incapable de distinguer de façon fiable, sur la seule base du contenu conversationnel, entre le programme et un vrai humain. La notoriété du test proposé par Turing a suscité un grand intérêt pour le programme ELIZA de Joseph Weizenbaum, publié en 1966, qui semblait être en mesure de tromper les utilisateurs en leur faisant croire qu'ils conversaient avec un vrai humain. Cependant Weizenbaum lui-même n'a pas prétendu que ELIZA était vraiment intelligent, et l'introduction à son article l'a présenté plus comme un exercice de démystification :

Le processus de construction, de test et de déploiement de chatbots peut se faire sur des plateformes de développement de chatbot basées sur le cloud[51] offertes par la plate-forme cloud en tant que fournisseurs de services (PaaS) tels que Oracle Cloud Platform Yekaliva[47][28] et IBM Watson. [52] [53] [54] Ces plates-formes de nuage fournissent le traitement de langage naturel, l'intelligence artificielle et le Backend mobile en tant que service pour le développement de chatbot.
Right Click est une startup qui a introduit un chatbot alimenté par l'IA qui crée des sites Web. Il pose des questions générales au cours de la conversation comme « Quelle industrie vous appartenez à? » et « Pourquoi voulez-vous faire un site Web? » et crée des modèles personnalisés selon les réponses données. Hira Saeed a essayé de le détourner de son travail en lui demandant sur l'amour, mais quel joueur intelligent il est! En répondant à chacune de ses questions, il a essayé de la ramener à l'emploi réel de la création de site Web. Le processus a été court, mais vous garde accroché.
Plusieurs études réalisées par des agences d'analyse comme Juniper ou Gartner [34] font état d'une réduction significative du coût des services à la clientèle, ce qui a conduit à des milliards de dollars d'économie au cours des 10 prochaines années. Gartner prévoit une intégration d'ici 2020 des chatbots dans au moins 85 % de toutes les applications client au service à la clientèle. L'étude de Juniper annonce un montant impressionnant de 8 milliards de dollars conservés chaque année d'ici 2022 en raison de l'utilisation de chatbots.Since 2016 when Facebook allows businesses to deliver automated customer support, e-commerce guidance, content and interactive experiences through chatbots, a large variety of chatbots for Facebook Messenger platform were developed.[35] In 2016, Russia-based Tochka Bank launched the world's first Facebook bot for a range of financial services, in particularly including a possibility of making payments. [36] In July 2016, Barclays Africa also launched a Facebook chatbot, making it the first bank to do so in Africa. [37]
Comment définissez-vous un bon ou mauvais bot ? En fait, nous voyons beaucoup de bots sur Facebook Messenger, Slack et Telegram, mais nous les utilisons pendant une minute et nous nous ennuyons de leurs réponses non pertinentes. Alors, quels sont les meilleurs robots? Un meilleur bot signifie exactement un bot qui a la capacité de gérer n'importe quel scénario d'une conversation avec facilité. Oui, de tels robots sont là. Ci-dessous j'ai compilé une liste de ces robots, qui sont déjà populaires parmi les amateurs de bot. Avant ça, voyons ce qu'est exactement le chatbot:
Superficiel? Pas tant que ça. Imaginez l’infini bonheur de pouvoir travailler en « mou », bas de laine aux pieds, bien enveloppé de ce vieux tricot qui a subi les ravages du temps, mais dont on ne peut se séparer parce qu’il est juste trop confortable alors qu’il fait -40 degrés dehors, un jour de janvier… Le salarié doit obéir à un code vestimentaire imposé par son entreprise et par le secteur d’activité dans lequel il travaille. Pas de client à rencontrer? Envie de porter un peu de douceur par une journée froide ou d’accroître son confort par temps chaud? Tout est permis! Personne ne nous regarde. Il suffit d’arborer notre plus beau sourire lorsqu’on parle au téléphone et de nous montrer professionnel, et le client en sera reconnaissant. Par ailleurs, nombre de pigistes vous le diront : s’habiller en « travail », même quand on travaille de chez soi, aide à gagner en attitude et favorise, pour plusieurs, un état d’esprit plus propice à la productivité. J’en suis. À chacun sa façon.

bonus chatterpal

×