Ce chatbot est l'un des meilleurs chatbots AI et c'est mon préféré aussi. Evidemment, il est l'actuel lauréat du prix Loebner. Le Prix Loebner est un concours annuel d'intelligence artificielle qui décerne des prix au bavardage considéré par les juges comme le plus humain. Le format du concours est celui d'un test standard de Turing. Vous pouvez parler avec Mitsuku pendant des heures sans vous ennuyer. Il répond à votre question de la manière la plus humaine et comprend votre humeur avec la langue que vous utilisez.
Le terme "ChatterBot" a été inventé à l'origine par Michael Mauldin (créateur du premier Verbot, Julia) en 1994 pour décrire ces programmes de conversation. Aujourd'hui, la plupart des chatbots sont accessibles via des assistants virtuels tels que Google Assistant et Amazon Alexa, via des applications de messagerie telles que Facebook Messenger ou WeChat, ou via des applications et des sites Web d'organisations individuelles.[3] [4] Les chatbots peuvent être classés dans des catégories d'utilisation telles que le commerce conversationnel (e-commerce via le chat), l'analyse, la communication, le soutien à la clientèle, la conception, les outils de développeur, l'éducation, le divertissement, la finance, l'alimentation, les jeux, la santé, les RH, le marketing, les nouvelles, personnel, productivité, shopping, social, sportif, voyage et services publics. [5]
De nos jours, avec les assistants vocaux, la vie devient beaucoup plus facile. Cela grâce à la reconnaissance vocale. Désormais, pour avoir une information ou bénéficier d’un service, vous n’avez pas besoin d’utiliser votre clavier ou votre tactile. Les assistants vocaux vous assurent ce service rapidement et sans véritablement fournir d’effort. Ils contribuent donc à vous rendre la vie facile et moins contraignante. Il vous suffira de quelques secondes pour disposer d’une information.
En cas d’urgence un assistant personnel est une personne qui pourra toujours assurer un entrepreneur peu importe la situation. Le propriétaire est la personne principale de l’ entreprise, mais malheureusement, il n’est pas tout-puissant. D’une manière ou d’une autres, les difficultés arrivent dans n’importe quels activités, donc chaque fondateur a besoin d’une épaule forte sur laquelle il peut compter, même si ce sont celle d’une femme.
Il est vrai que quand on se lance à son compte, on n’a pas toujours le choix quant aux mandats qui nous sont confiés. On prend tout ce qu’on peut prendre, question de faire sa place. Mais au fil du temps, on peut se permettre d’être plus sélectif, d’orienter ses affaires vers des clients avec qui on a des atomes crochus ou vers des mandats qui nous correspondent davantage. On ne veut rien refuser? On peut, si les contrats l’autorisent, sous-traiter les portions de travail qui nous plaisent moins. Du coup, on aide un autre pigiste à faire sa place, on élimine les irritants et on se taille un job de rêve. Qui dit mieux?

Crtitique chatterpal

×