Accèssibilité : Toute personne disposant d’un ordinateur portable et d’un compte Skype est susceptible de se faire embaucher par votre société. Avec la technologie, les entreprises ont aujourd’hui accès à un vivier de talents bien plus vaste. Ce qui, dans un contexte de « guerre des talents », constitue une avancée notable dans le processus d’embauche. L’accès à ces talents du monde entier offre de nombreux avantages aux entreprises, comme une exposition sur de nouveaux marchés.

La première étape vers une plateforme de travail à distance performante est la compréhension de l’organisation et de ce qu’elle vise à accomplir. Chaque organisation a une définition différente du travail à distance et du travailleur à distance. Dans certains cas, il s’agit de bureaux satellites où les gens interagissent physiquement avec l’établissement principal; dans d’autres, d’employés qui sont constamment sur la route. La définition dépend véritablement de la culture de l’organisation, de la façon dont elle considère le travail à distance et donne la priorité aux travailleurs à distance et aux outils visant à les soutenir.

Les Chatbots sont des robots conversationnels, qui vivent à l'intérieur de plateformes comme Facebook Messenger, Telegram, Slack, un site Web ou une application mobile. Ils interagissent avec les clients pour leur recommander des produits et des services et répondre à leurs questions, sans être aidés par des personnes. Les robots deviennent des experts avec des conversations.
Il est vrai que quand on se lance à son compte, on n’a pas toujours le choix quant aux mandats qui nous sont confiés. On prend tout ce qu’on peut prendre, question de faire sa place. Mais au fil du temps, on peut se permettre d’être plus sélectif, d’orienter ses affaires vers des clients avec qui on a des atomes crochus ou vers des mandats qui nous correspondent davantage. On ne veut rien refuser? On peut, si les contrats l’autorisent, sous-traiter les portions de travail qui nous plaisent moins. Du coup, on aide un autre pigiste à faire sa place, on élimine les irritants et on se taille un job de rêve. Qui dit mieux?

Se lancer à son compte, c’est aussi entrer dans un univers de possibilités, de défis, de nouveautés. Qu’il s’agisse de décrocher un contrat avec un client que l’on courtise depuis longtemps, d’accomplir un mandat dans un nouveau secteur d’activité ou encore d’apprendre les rudiments de la gestion d’une entreprise, les apprentissages sont nombreux! La routine? Très peu. Au quotidien, on peut passer du calme plat à l’horaire le plus intense. Encore plus vrai si la liste de nos clients est diversifiée et s’ils œuvrent dans des secteurs d’activité différents. Il suffit de regarder travailler un rédacteur ou un réviseur : en une seule journée, ils peuvent mener à bien la révision d’un texte sur une nouvelle technologie de traitement du cancer, rédiger une chronique sur le meilleur choix de barbecue ou sur la façon d’aménager sa cuisine, et se lancer dans une recherche en vue de la rédaction d’un dépliant d’information sur la planification de la retraite. Pour qui est un brin touche-à-tout, la vie de pigiste est truffée de belles surprises et garde loin de la routine.


Vous aurez votre famille à interagir avec mais ce n'est pas la seule interaction humaine dont vous avez besoin. Vous manquerez à vos employés de parler du travail et de la tâche difficile que vous avez. Vous ne serez pas en mesure de tisser des liens avec un collègue et de parler d'expériences partagées. Votre famille peut ne pas comprendre votre travail autant que les employés au travail.
Une autre marque haut qui a un chat public, un pack d'autocollants, ainsi qu'un bot, est HuffPost Entertainment. Le bot fournit aux utilisateurs des idées sur ce qu'il faut regarder sur Netflix dans leur temps libre. Etes-vous pour un film ou une série télévisée? Ce bot de divertissement vous donnera quelques bonnes options et de décomposer ceux par votre genre préféré. Vous pouvez également choisir une page de film ou d'exposition spécifique si vous avez déjà votre esprit fixé sur quelque chose de spécifique.
Superficiel? Pas tant que ça. Imaginez l’infini bonheur de pouvoir travailler en « mou », bas de laine aux pieds, bien enveloppé de ce vieux tricot qui a subi les ravages du temps, mais dont on ne peut se séparer parce qu’il est juste trop confortable alors qu’il fait -40 degrés dehors, un jour de janvier… Le salarié doit obéir à un code vestimentaire imposé par son entreprise et par le secteur d’activité dans lequel il travaille. Pas de client à rencontrer? Envie de porter un peu de douceur par une journée froide ou d’accroître son confort par temps chaud? Tout est permis! Personne ne nous regarde. Il suffit d’arborer notre plus beau sourire lorsqu’on parle au téléphone et de nous montrer professionnel, et le client en sera reconnaissant. Par ailleurs, nombre de pigistes vous le diront : s’habiller en « travail », même quand on travaille de chez soi, aide à gagner en attitude et favorise, pour plusieurs, un état d’esprit plus propice à la productivité. J’en suis. À chacun sa façon.

bonus chatterpal

×