Un domaine pertinent de la recherche sur l'IA est le traitement du langage naturel. Habituellement, les champs d'IA faibles utilisent des logiciels spécialisés ou des langages de programmation créés spécifiquement pour la fonction étroite requise. Par exemple, A.L.I.C.E. utilise un langage de balisage appelé AIML, qui est spécifique à sa fonction d'agent de conversation, et a depuis été adopté par divers autres développeurs de, dit alicebots. Néanmoins, A.L.I.C.E. est toujours purement basé sur des techniques d'appariement de modèles sans aucune capacité de raisonnement, la même technique qu'ELIZA utilisait en 1966. Ce n'est pas l'IA forte, qui exigerait la sapience et les capacités logiques de raisonnement.
Récemment, Microsoft et le chef étoilé Heston Blumenthal se sont réunis sur un bot Skype pour améliorer vos compétences culinaires. Blumenthal est connu pour la façon dont il embrasse la technologie quand il cuisine et en lançant Heston Bot, il a fait un pas en avant en combinant son expérience de vie de la cuisine avec l'informatique conversationnelle comme il vous emmène dans une aventure culinaire.
Poncho, lancé en avril 2016 lors de la conférence des développeurs F8 de Facebook, est un bot drôle et plein d'esprit, capable d'envoyer des prévisions météorologiques personnalisées et des prévisions astrologiques. Il a été lancé par Kuan Huang qui a obtenu une inspiration de sa mère qui avait l'habitude de lui envoyer des mises à jour concernant la météo quotidienne. Il se concentre sur les activités sur lesquelles l'utilisateur veut être mis à jour quotidiennement ce qui rend ce chatbot à utiliser régulièrement, d'où la comptabilité de son succès.
"Les bots sont les nouvelles applications" et selon un rapport, le marché Chatbot est en croissance à un TCAC de 37,11% et devrait atteindre 6 milliards de dollars US d'ici la fin de 2023. Comme les interactions numériques sont à l'échelle élevée, il est important pour les spécialistes du marketing numérique de rester à un niveau avec les dernières tendances du marché. Les développeurs de chatbots modernes le rendent plus humain-comme rendant l'interaction plus facile. Selon un VentureBeat, 86 pour cent des millennials conviennent que les marques devraient faire usage de chatbots pour promouvoir des offres, des produits et des services. 
De nos jours, avec les assistants vocaux, la vie devient beaucoup plus facile. Cela grâce à la reconnaissance vocale. Désormais, pour avoir une information ou bénéficier d’un service, vous n’avez pas besoin d’utiliser votre clavier ou votre tactile. Les assistants vocaux vous assurent ce service rapidement et sans véritablement fournir d’effort. Ils contribuent donc à vous rendre la vie facile et moins contraignante. Il vous suffira de quelques secondes pour disposer d’une information.
C'est le premier chatbot d'immigration disponible sur Facebook Messenger, construit par deux entrepreneurs russes. Ce bot aide les personnes qualifiées avec des visas spécifiques comme les visas touristiques B-2 et les visas O-1 pour les personnes ayant des «talents extraordinaires.« Grâce à ce service, les créateurs veulent protéger les immigrants sans papiers qui sont admissibles à la protection dans le cadre du programme d'Action différée pour les arrivées d'enfants (DACA).

Bref, ce qu’on peut dire c’est que les chatbots ont un réel intérêt pour les marques ! Ils permettent non seulement de répondre instantanément aux besoins et questions des utilisateurs, mais également de générer des ventes, comme c’est le cas pour Domino’s ou 1 800 Flowers ! Depuis le lancement des chatbots sur Messenger en avril 2016, plus de 100 000 ont vu le jour ! Plus de 80 % des entreprises devraient avoir leur propre chatbot d’ici 2020 … D’ailleurs, nous avons également prévu de créer le nôtre très prochainement ! Affaire à suivre ! 😉
Le terme "ChatterBot" a été inventé à l'origine par Michael Mauldin (créateur du premier Verbot, Julia) en 1994 pour décrire ces programmes de conversation. Aujourd'hui, la plupart des chatbots sont accessibles via des assistants virtuels tels que Google Assistant et Amazon Alexa, via des applications de messagerie telles que Facebook Messenger ou WeChat, ou via des applications et des sites Web d'organisations individuelles.[3] [4] Les chatbots peuvent être classés dans des catégories d'utilisation telles que le commerce conversationnel (e-commerce via le chat), l'analyse, la communication, le soutien à la clientèle, la conception, les outils de développeur, l'éducation, le divertissement, la finance, l'alimentation, les jeux, la santé, les RH, le marketing, les nouvelles, personnel, productivité, shopping, social, sportif, voyage et services publics. [5]

Un incontournable toutefois : il faut miser sur le confort et l’ergonomie, côté mobilier. C’est une question de productivité, mais aussi de santé. Investissez dans un bon fauteuil de travail, ajustable à souhait, et dans des accessoires qui vous permettront d’adopter une bonne posture. Vous freinerez les risques de tendinites, de bursites et d’autres troubles musculosquelettiques. Un choix rentable.
Si vous êtes à la recherche d'une autre plate-forme payante, Beep Boop peut être votre prochain arrêt. Il s'agit d'une plate-forme d'hébergement qui est conçu pour les développeurs qui cherchent à faire des applications pour Facebook Messenger et Slack spécifiquement. Tout d'abord, configurez votre code à l'aide de Github, le service de contrôle de version et d'hébergement Internet, puis entrez-le dans la plate-forme Beep Boop pour le lier à votre application Facebook Messenger ou Slack. Les bots seront alors en mesure d'interagir avec vos clients avec le chat en temps réel et la messagerie.
Le sujet du travail à distance (qui implique des dispositifs et des bureaux distants) est abordé dans maintes conversations. Ce dont il est question, en fait, c’est de soutenir tous les aspects de la collaboration et de la façon dont les gens interagissent. Tout le monde n’est pas physiquement présent au bureau, et beaucoup d’organisations cherchent à accroître leur effectif tout en réduisant leur empreinte. Financièrement parlant, minimiser les établissements brique et mortier traditionnels, les coûts opérationnels ainsi que le parc immobilier est une bonne chose. En plus, les équipes interactives et collaboratives ne sont pas nécessairement toujours au même endroit, dans la même ville, le même fuseau horaire ou le même pays. Des équipes qui n’auraient jamais été rassemblées auparavant sont maintenant en mesure de travailler et de collaborer avec une grande efficacité.

© 2019. Se reporter à l’avis juridique pour obtenir davantage de renseignements. Deloitte désigne une ou plusieurs entités parmi Deloitte Touche Tohmatsu Limited (« DTTL »), ainsi que son réseau mondial de cabinets membres et ses entités liées. DTTL (appelé également « Deloitte mondial ») ainsi que chacun de ses cabinets membres constituent une entité juridique distincte et indépendante. DTTL n’offre aucun service aux clients. Pour en apprendre davantage, voir www.deloitte.com/ca/apropos.

remise chatterpal

×