Les Chatbots sont des robots conversationnels, qui vivent à l'intérieur de plateformes comme Facebook Messenger, Telegram, Slack, un site Web ou une application mobile. Ils interagissent avec les clients pour leur recommander des produits et des services et répondre à leurs questions, sans être aidés par des personnes. Les robots deviennent des experts avec des conversations.

Agent ChatterPal


Le terme "ChatterBot" a été inventé à l'origine par Michael Mauldin (créateur du premier Verbot, Julia) en 1994 pour décrire ces programmes de conversation. Aujourd'hui, la plupart des chatbots sont accessibles via des assistants virtuels tels que Google Assistant et Amazon Alexa, via des applications de messagerie telles que Facebook Messenger ou WeChat, ou via des applications et des sites Web d'organisations individuelles.[3] [4] Les chatbots peuvent être classés dans des catégories d'utilisation telles que le commerce conversationnel (e-commerce via le chat), l'analyse, la communication, le soutien à la clientèle, la conception, les outils de développeur, l'éducation, le divertissement, la finance, l'alimentation, les jeux, la santé, les RH, le marketing, les nouvelles, personnel, productivité, shopping, social, sportif, voyage et services publics. [5]

En 1950, le célèbre article d'Alan Turing " Computing Machinery and Intelligence " est publié[7], qui propose ce qu'on appelle aujourd'hui le test de Turing comme critère d'intelligence. Ce critère dépend de la capacité d'un programme informatique d'usurper l'identité d'un être humain dans une conversation écrite en temps réel avec un juge humain, suffisamment bien pour que le juge soit incapable de distinguer de façon fiable, sur la seule base du contenu conversationnel, entre le programme et un vrai humain. La notoriété du test proposé par Turing a suscité un grand intérêt pour le programme ELIZA de Joseph Weizenbaum, publié en 1966, qui semblait être en mesure de tromper les utilisateurs en leur faisant croire qu'ils conversaient avec un vrai humain. Cependant Weizenbaum lui-même n'a pas prétendu que ELIZA était vraiment intelligent, et l'introduction à son article l'a présenté plus comme un exercice de démystification :
Travailler en ligne présente à la fois des avantages et des inconvénients. Vous devriez réfléchir à cela avant de décider de travailler en ligne. Travailler en ligne vous donne de la flexibilité. Vous pouvez travailler n'importe où et passer du temps de qualité avec la famille. Vous devez avoir de bonnes compétences en gestion du temps et une forte motivation si vous voulez réussir votre travail en ligne.
Loin d’être négligeable, le temps passé matin et soir sur la route en pleine heure de pointe est un irritant que le travailleur autonome a évacué de son quotidien, particulièrement s’il travaille de chez lui. C’est le cas de la majorité d’entre eux. Un client à rencontrer? On planifie le rendez-vous un peu plus tard le matin ou un peu plus tôt en après-midi et on gagne ainsi un temps précieux, consacré à gagner sa croûte. Idem pour les rendez-vous chez le dentiste, le coiffeur, le conseiller financier… Le travailleur autonome a souvent l’embarras du choix lorsqu’il s’agit d’obtenir un rendez-vous avec un professionnel.
A travers les différents sujets traités, nous avons un objectif unique : accompagner nos lecteurs dans l'évolution de leurs métiers et leur donner les outils pour réussir à se développer, se différencier et s'adapter aux changements en cours et à venir. Nos contenus sont créés à partir de recherches et analyses réalisées par ISS et par des experts parmi les plus influents du secteur.
Le travail à distance a toujours été une discussion en évolution. La collaboration a commencé par la parole et l’écrit, est passée à la radio et au téléphone et a évolué encore plus à partir de là. Cette tendance encore actuelle a maintenu un objectif fondamental clé : se diriger vers un environnement de travail virtuel dans le but de maximiser les compétences, la communication et la confrontation des idées. Les entreprises d’aujourd’hui veulent créer une plateforme de communication avancée pour leurs équipes.

Grâce à l'application dans le bot Air il n'y a pas besoin de stresser sur se rendre à votre porte à l'heure! Ce bot est en mesure de répondre à vos questions concernant votre statut de vol, l'aéroport dans lequel vous vous trouvez et les restrictions de la TSA limitées sur votre vol. Il peut même vous envoyer des notifications concernant votre vol afin que vous puissiez le suivre au cas où vous planifiez un taxi ou que quelqu'un vienne vous chercher à l'aéroport. Dans l'ensemble, c'est un excellent moyen de rendre n'importe quel vol beaucoup plus pratique et relaxant.Unlike the rest of the bots mentioned above, WWF isn’t a startup but a well known international brand. The world’s leading conservation organization works in 100 countries to conserve and protect nature as well as reduce the most pressing threats to the diverse life on Planet Earth. This past April, Viber collaborated with WWF in order to spread environmental awareness through the brand’s Public Chat, sticker pack and bot. The WWF bot allows you to join Ranger Ed on a worldwide quest to discover more about the planet we live in and the animals that share it with us, as well as learn about ways we can help make our planet a safer place for all who live in it.
Depuis 2016, lorsque Facebook permet aux entreprises de fournir un soutien automatique à la clientèle, des conseils en commerce électronique, du contenu et des expériences interactives par le biais de chatbots, une grande variété de chatbots pour la plate-forme Facebook Messenger ont été développées. En 2016, tochka Bank, basée en Russie, a lancé le premier bot Facebook au monde pour une gamme de services financiers, notamment en incluant la possibilité d'effectuer des paiements. En juillet 2016, Barclays Africa a également lancé un chatbot Facebook, ce qui en fait la première banque à le faire en Afrique. [37]

site Web de l'agence chatterpal .
×